Laura, bluffée par le vélo électrique


Avec une batterie, le vélo en montagne ressemble à un parcours de santé ! Et je témoigne sans dopage ! De nature peu sportive, d’habitude dès que ça monte un peu, je m’effondre à mi-pente, essoufflée, sur le guidon de mon vélo...
Et un jour en vacances en Maurienne, j’ai essayé le vélo à assistance électrique, le VAE pour les intimes... Concrètement, on donne deux coups de pédalier et le moteur se met en marche. Ensuite, on sélectionne une des trois assistances électriques proposées et yaplusqua. Etre derrière
le guidon d’un vélo électrique est, je l’avoue, grisant : dépasser un cycliste sportif et monter au Col du Cucheron, je l’ai fait !