Agenda Carte interactive Météo
  • FR

    Randens

    Randens, commune de Val d’Arc

    Randens est une ancienne commune de Maurienne, qui au 1er Janvier 2019 a fusionné avec la commune d’Aiguebelle pour former la nouvelle commune de Val d’Arc dont la création est actée par un arrêté préfectoral du 17 décembre 2018.

     

     

     

    Un peu d’histoire….

    La commune de Randens est créée par à partir d’une partie du territoire d’Aiguebelle en 1738.

    Avant de devenir le nom de toute la commune, ce nom fut porté par un « village » situé sur l’ancien chemin de BONVILLARET. Deux origines du nom Randens sont possibles :

    – Origine « Burgonde » vers l’an 443 qui donne le sens de « limite » (RAN : marquant la survivance d’une ancienne frontière entre la Savoie et la Maurienne).
    – Origine provenant du bon sens populaire veut que le nom de Randens soit une déformation du verbe rendre… Sur la rive droite de l’arc, s’étend un sol fertile rendant beaucoup.

    Entre 1051 et 1060, Agindric, lieutenant d’Humbert aux blanches mains invita les moines de « Cluny » à venir s’installer à Randens et leur donna l’église « Notre Dame des Grâces » (l’église se trouvait à l’emplacement actuel d’une croix de bois sur le chemin de Motte).

    Randens

    Randens, village à découvrir avec les sentiers thématiques cœur de village

    Randens fait partie des itinéraires thématiques en Porte de Maurienne, Cœur de Villages, où ces derniers se mettent à nu pour vous : leurs richesses, leur quotidien, leurs légendes, leurs mésaventures… Ils dévoilent toute leur intimité sous forme de jeux, d’enquêtes et d’histoires.

    La Maison Grange

    La fabrique, résidence de la famille Grange, conserve deux des quatre hauts-fourneaux qui ont fonctionné dans la vallée, mais aussi les archives de la famille, qui représente toute la mémoire des mines des Hurtières depuis près d’un siècle. La basse Maurienne a connu une activité minière et métallurgique particulièrement importante à l’époque moderne.

    Au 18e siècle, Randens possède l’unique fonderie de cuivre de Savoie et un haut-fourneau traite la majorité du minerai de fer des Hurtières.

    Deux moulins et un martinet sont installés sur le Nant Brun. Les maîtres de forge Grange acquièrent en 1802 les droits d’exploitation des mines métalliques des Hurtières et tente de s’en conserver le monopole. La production métallurgique atteint son apogée au milieu du 19e siècle. En 1877, la concession passe aux mains de l’entreprise Scheider – Le Creusot. La Fabrique, résidence des Grange, conserve des vestiges des installations métallurgiques.

    Eglise de Randens

    L’Eglise de Randens

    L’église de Randens fait partie de la paroisse Saint-Christophe Porte de Maurienne. Elle a été reconstruite sur les restes de la collégiale Sainte-Catherine, dont elle conserve quelques éléments gothiques : l’entrée de la sacristie, le pilier proche de la porte ou encore l’arrière de l’église.

    L’intérieur de l’église est sobre.

    L’autel latéral représente la Vierge Marie et l’enfant Jésus offrant un chapelet à Saint-Dominique : le saint reçoit une apparition de la Vierge en 1208, qui se montre à lui sous le vocable de Notre-Dame du Rosaire. La dévotion du Rosaire (symbolisé dans le tableau par le chapelet), se développera grandement au XIIIe siècle sous l’influence de dominicains (dont il fonda l’ordre).

    Centrale hydroélectrique de Randens

    Découvrez comment fonctionne une centrale hydroélectrique et la particularité de cet aménagement en effet : la centrale de Randens est alimentée par le barrage d’ Aigueblanche, sur l’Isère (en Tarentaise), grâce à une galerie qui traverse la montagne.

    Une fois turbinée, l’eau rejoint le cours de l’Arc.

    Les eaux du barrage d’ Aigueblanche sont envoyées par une galerie à Randens en Maurienne, où les 154 mètres de dénivelée permettent d’obtenir 500 GWh/an.

    Randonnée

    Le Sentier de Montée à Montsapey

    Sentier authentique et patrimonial utilisé pour relier les villages de Randens et de Montsapey.

    Très joli milieu, cours d’eau, coteaux de vignes…

    L’arrivée à la Chapelle de Montsapey, offre un beau panorama sur la Lauzière, Belledonne, et les Bauges.

    Départ du hameau La Motte parking de la cascade, ne pas traverser le ruisseau. Suivre le sentier balisé, on rencontre le hameau de Coisse (après environ 15 minutes de marche) et ensuite Montfort (après une heure), qui était autrefois le hameau le plus peuplé de Randens ; il n’en reste pratiquement que des ruines et quelques résidences secondaires.
    Arrivée à la Chapelle de Montsapey (Altitude 1036m), le panorama sur la vallée est exceptionnel .

    Cascade de Randens

    Sentier montée à Montsapey
    Translate »